Cas de rage dans la Loire

26 mai 2015
Actus & loisirs / Actualités / Cas de rage dans la Loire


Cas de rage dans la Loire

Après l'apparition d'un cas de rage dans la Loire, 6 personnes ayant probablement eu un contact avec l'animal sont toujours recherchées par les autorités.

photo d'illustration, auteur: StooMathiesen (CC BY-ND 2.0)

A l’origine de l'infection, un Bull Terrier qui aurait contracté la maladie lors d'un voyage en Algérie ou la maladie sévit toujours. Après avoir mordu son maître et un autre chien, l'animal décède dans la nuit du 17 au 18 mai dans une clinique vétérinaire.






 Le département est alors alerte : les autorités tentent d'identifier les personnes ayant été en contact avec l'animal afin qu'elles puissent être vaccinées.

13 personnes ont déjà pu être vaccinées, mais 6 personnes sont toujours recherchées.

Ces personnes sont invitées en rentrer en contact le plus vite possible avec la cellule d'information du public que la préfecture a mise en place. La directrice de la Direction Départementale de la Protection des Populations insiste sur l'urgence de la situation, car la maladie est mortelle chez l'homme si elle n'est pas prise en charge rapidement :

«Ces personnes ne doivent surtout pas attendre d’avoir le moindre symptôme pour être orientées sur le Centre anti rabique du CHU et y recevoir un vaccin, car si elle n’est pas traitée rapidement cette infection est inéluctablement mortelle chez l’homme»


Le traitement contre la rage est en effet très efficace s'il est administré avant l'apparition des symptômes.


Pour éviter que la maladie ne se propage,la  Préfecture de la Loire a également mis en place un arrêté pour la capture des animaux errants à Chambon-Feugerolles, commune ou résidait le Bull Terrier.







article par Carline (Le Bon Chien)


consulter ses articles