Hokkaïdo Ken

Ainu Ken





Poids Mâle 20 à 25 Kg
Taille Mâle 48 à 52 cm
Poids Femelle 18 à 23 Kg
Taille Femelle 45 à 49 cm
Longévité 11 â 13 ans
Origine Japon

Catégorie 5 - Chiens de type Spitz et de type primitif , Spitz asiatiques et apparentés

photo chien de race Hokkaïdo Ken

Résumé du Hokkaïdo Ken

Splendide, rare et confidentiel, l’Hokkaïdo Ken puise ses origines au plus profond de l’histoire de son pays, le Japon.


Caractère

L’Hokkaïdo Ken a du caractère, c’est un chien au caractère primitif mais qui toutefois est très attaché à son maître.
Il est très courageux, joueur, curieux et possède une grande capacité d’adaptation.
L’Hokkaïdo est très attentif envers son maître ce qui facilite son apprentissage.

L’Hokkaïdo Ken reste comme ses cousins Japonais, l’Akita Inu, le Shiba Inu, …, un chien au caractère primitif.
Il convient d’être parfaitement informé sur ce type de comportement avant de vouloir acquérir un Hokkaïdo Ken.

Aspect physique

L’Hokkaïdo Ken est un spitz asiatique, on retrouve donc chez lui les caractéristiques de cette catégorie comme : des oreilles dressées et inclinées vers l’avant, des yeux triangulaires et foncés, sa queue est enroulée ou en faucille ainsi qu’une épaisse fourrure.
Son corps puissant, robuste et sa fourrure dense et épaisse font de lui un chien parfait pour la traque du gros gibier en milieux froid et hostile.

La robe de l’Hokkaïdo Ken est constituée d’un poil de couverture rude et droit, d’un sous-poil doux et dense.
La couleur de sa robe est sésame (poils rouge-fauve avec pointes noires), bringé, rouge, noir, noir et feu, blanc.

Ses caractéristiques physiques nous font fortement penser à son cousin japonais, Akita Inu.
Néanmoins bien qu’il est d’un plus gros gabarit, d’un point de vue morphologie l'Hokkaïdo Ken se rapprocherait plus du Shiba Inu.

Histoire et origine

L’Hokkaïdo Ken ou Ainu Ken est une race très ancienne puisqu’elle est considéré comme la race la plus ancienne et primitive du Japon.

L’histoire de l’Hokkaido Ken est étroitement liée avec celle des Aïnous.
Les Aïnous était un peuple autochtone japonais qui peuplaient l’archipel nippone depuis des millénaire, cependant avec l’arrivé 1000 ans avant JC des peuples asiatique (actuel Japonais) sur ces terres, les Aïnous sont contraint de fuir, ils trouvent alors exile sur l’île d’Hokkaïdo.

Sur Hokkaido, les Aïnous perpétuent leur mode vie et par conséquent, ils continuent leurs sélections de chiens robustes et forts pour chasser, les cervidés et l’ours.
Il faut dire que la morphologie de ces chiens (robuste, fort et endurant) est parfaite pour la traque du grand gibier dans les milieux froid.
Néanmoins Hokkaido fût la dernière île peuplé par les Aïnous car au fil du temps et des siècles ce peuple disparait.

Bien que la race fût déclarée en 1937 « Monument Naturel » par le Japon, l’Hokkaido Ken reste une race confidentielle même dans son pays d’origine.

La France et l’Hokkaïdo Ken


Grâce à des passionnés et amoureux de ce chien comme M. Ashibe, qui l’introduit en 1988 sur le territoire français et Eric Quention (éleveur) qui fait importer un mâle puis une femelle dans les années 1990 et 2000, la France est aujourd’hui l’un des rares pays occidentaux on l’on peut admirer cette superbe race.

Utilisation

L’Hokkaïdo Ken est un chien de compagnie, chien de garde et chien de chasse.



Les orthographes ci dessous sont inexactes, et ne correspondent pas à une variante de l’orthographe de cette race de chiens :
Hokaidoken



Ajouter une photo   Voir les photos (3)