5 comportements humains qui perturbent les chiens

5 comportements humains qui perturbent les chiens

20 mai 2018
Actus & loisirs / Comprendre le chien / 5 comportements humains qui perturbent les chiens


Même si nous adorons nos chiens et que nous voulons toujours faire ce qu'il y a de mieux pour eux, certaines choses que nous faisons, nous les humains, peuvent être irritantes pour nos poilus ! Voici 5 comportements humains qui perturbent les chiens.


Fixer un chien dans les yeux

D'une manière générale il est préférable d'éviter un contact visuel fixe avec un chien, en particulier un chien que vous ne connaissez pas ou peu (par exemple lorsque vous êtes invités chez des amis).

Fixer un chien dans les yeux peut être un facteur de stress pour lui (en particulier s'il vous montre dès le départ des signaux de malaise)

Bien entendu, il s'agit d'une règle générale à appliquer en cas de doute, nous ne disons pas qu'il faut éviter tout contact visuel avec votre propre toutou.

Câlins

Les chiens ne sont pas tactiles comme nous les humains. Même si votre propre chien ne sera pas forcément mal à l'aise si vous lui faites un câlin, la majorité des chiens ne vont pas apprécier les câlins serrés venant d'étrangers.

Dans le monde canin, les chiens ne témoignent pas leur affection en se serrant les uns les autres.
Bien évidemment, nos chiens ont besoin d'affection, de contact, d'attention mais la plupart vont préférer des marques d'affection différentes d'un « gros câlin » comme des caresses sur le poitrail, sous le menton etc..

Crier, hurler sur son chien

On entend souvent dire qu'il faut s'imposer par rapport à son chien et certains pensent qu'en hurlant, en criant, en lui donnant une fessée, le chien respectera davantage son maître.
C'est en fait tout l'inverse, si vous voulez que votre chien vous écoute davantage et vous respecte, il faut que vous établissiez une relation de confiance.

Les cris et les haussements de ton vont seulement avoir comme effet de rendre votre chien confus, lui faire peur, ou l'agiter mais cela ne va rien apporter de constructif.

Votre chien comprendra mieux ce que vous lui demandez si vous restez calme et que vous lui parlez de manière posée. Il vaut mieux ajuster le ton de la voix que le volume de la voix pour se faire comprendre de son chien et avoir son attention.

Interrompre le sommeil de son chien

Au même titre que nous n'aimons pas être réveillés en sursaut, pour nos chiens, c'est la même chose !

Il n'est pas agréable pour eux d'être soudainement réveillés ou surpris par la présence soudaine de quelqu'un qui se met à les caresser vigoureusement alors qu'il étaient en train de dormir.
Les vieux chiens par exemple vont avoir un sommeil profond qu'il n'est pas bon d'interrompre.

 Si vous devez réveiller votre chien, veillez à le faire calmement et en douceur.

L'irrégularité, les contradictions

Les ordres que vous donnez à votre chien, les autorisations, les interdits doivent être constants, clairs et non contradictoires.

Par exemple, il ne faut pas autoriser votre chiot sous prétexte qu'il est chiot de s'installer sur le canapé si vous savez que vous le lui interdirez lorsqu'il aura grandi. Un autre exemple, si vous invitez votre chien à vous faire la fête, à sauter sur vous lorsque vous rentrez à la maison pour ensuite le réprimander s'il fait la même chose aux invités. De même, que vous interdisiez à votre chien de quémander lorsque vous êtes à table en refusant de lui donner un bout de ce que vous êtes en train de manger et qu'une autre personne du foyer agisse de manière inverse.

Il vaut mieux décider exactement ce qu'il sera autorisé ou interdit à votre chien et de vous y tenir.


article créé, revu ou corrigé le 2018-05-20
par



consulter ses articles