Deuil de mon petit chien suite à l'euthanasie de son frère jumeau

20 Apr 2017
Education / Comment éduquer mon chien ? / Deuil de mon petit chien suite à l'euthanasie de son frère jumeau


Question de Suri
Bonjour,

J'ai adopté deux petits griffons bruxellois, des frères jumeaux, il y a un peu plus de 8 ans.
Duff et Donut étaient extrêmement proches. C'est pour cela que je n'ai pas voulu les séparer et qu'au lieu d'accueillir un seul chien, j'ai préféré prendre cette fratrie.
J'y ai vu beaucoup d'avantages. Je culpabilisais moins de les laisser seuls à la maison puisqu'ils étaient deux et se tenaient compagnie.
Pas de dominant parmi les deux frères : l'un pouvait stimuler l'autre ou l'entraîner dans certaines activités et inversement. Ils étaient très complémentaires.
Tous les deux très câlins, ils ont toujours été très proches de moi.

Malheureusement, le petit Donut a dû être euthanasié le 2 janvier dernier.
J'ai essayé d'expliquer la situation à Duff, je lui ai présenté le corps de son frère après l'euthanasie, Duff m'a accompagnée pour l'incinération de son frère.
Depuis le départ de Donut, Duff a complètement changé. Il était le bout-en-train de la bande. Je le vois aujourd'hui éteint, beaucoup trop calme et très triste.
Le gros problème est qu'il ne mange plus depuis maintenant près de 4 mois. Il boit beaucoup plus qu'avant et mange le strict minimum quand son ventre fait énormément de bruit et qu'il ne tient plus. Après 4 ou 5 croquettes, on est alors repartis pour un cycle de 3 à 5 jours sans manger...

L'euthanasie de Donut ayant été programmée, j'avais pris la précaution de mettre Duff sous ZYLKENE avant et j'ai continué le traitement après.
Voyant le comportement de mon petit chien changer, je suis allée très vite consulter son vétérinaire qui a demandé l'avis d'une de ses collègues un peu plus spécialisée dans les troubles comportementaux.
Elle m'a parlé d'un syndrôme d'hyper attachement à mon égard. En effet, j'ai pu m'en rendre compte après un week-end passé chez mes parents : Duff aimait beaucoup se câliner à ma mère ou à mon père. Aujourd'hui, il reste collé à moi et me suit partout. Il est inquiet quand il ne sais pas où je suis.
De plus, il se lèche énormément les pattes, de jour comme de nuit. Etant irrité, la vétérinaire l'a mis sous DERMIPRED.
Pour les troubles comportementaux, après le ZYLKENE, nous sommes passés au SELGIAN, sans effet.

Aujourd'hui, la vétérinaire me parle de PROZAC.
Je me suis sentie coupable auparavant de mettre mon regretté petit Donut sous morphine. Je me sens tout aussi coupable d'envisager ce traitement par PROZAC.
Une autre solution avait été évoquée lors de ma première consultation : prendre un nouveau petit compagnon pour redynamiser mon petit Duff et lui redonner goût à la vie. J'avais rejeté cette idée car je n'avais pas fait mon deuil et j'aurais très mal vécu l'arrivée d'un nouveau chien.
Aujourd'hui, même si Donut me manque énormément, je dois penser à Duff et faire ce qui pourrait être le mieux pour lui.

En commençant à me renseigner sur l'adoption d'un autre chien, on m'a proposé l'adoption d'un jeune chien d'un peu plus d'un an. Il a été abandonné par sa maîtresse, il se retrouve entouré d'autres chiens mais ne s'est pas fait sa place dans cette meute. Il a besoin de câlins et de l'amour d'une famille.
Il a vécu avec sa première maîtresse avec un autre chien avec qui ça se passait très bien. La maîtresse s'est débarrassée de ce petit bonhomme parce qu'elle s'est rendue compte que deux chiens, c'était trop pour elle...

Ma vétérinaire m'aurait orientée sur un chiot pour que la cohabitation avec Duff se fasse plus facilement. Le caractère du petit chien de 1 an semble correspondre à celui de Duff et de son frère.
Je ne sais pas si l'option de l'adoption d'un nouveau petit compagnon est intéressante. C'est une décision que j'ai du mal à prendre. Si un petit chien pouvait redonner à Duff l'envie de manger et d'être de nouveau joyeux et dynamique, ça serait génial et je n'hésiterais pas une seconde. Mais j'ai peur du rejet d'un nouveau chien par Duff, ce qui me mettrait dans une situation délicate dans la mesure où je serais responsable de ce petit chien et qu'il me serait difficile, pour ne pas dire impossible, de l'abandonner (dans le cas du petit chien de 1 an, ça serait pour lui un deuxième abandon, je trouve ça très dur...).

Merci de bien vouloir me donner votre avis.
L'option médicamenteuse ne me plait pas. Je suis prête à prendre à nouveau chien puisque j'ai vécu avec mes deux adorables affreux pendant 8 ans et que je n'y ai trouvé aucune contrainte...

Merci pour votre aide. J'ai besoin d'y voir plus clair pour prendre la bonne décision pour aider mon petit Duff à faire son deuil et retrouver une vie "normale"...
Griffon Bruxellois
Mon chien est : un Griffon BruxelloisVoir les caractéritiques de cette race
La réponse de Isabelle BARTHES, Educateur canin
Bonjour

Et bravo pour votre analyse de la situation en toute humilité et en faisant passer les besoins de Duff avant les vôtres ! Un petit chien qui a de la chance !...

Votre Duff semble effectivement faire une dépression... Et effectivement aussi, l'arrivée d'un autre compagnon peut être quitte ou double.
Avez-vous envisager peut être une rencontre entre les 2 chiens pour déjà vous donner une idée ? Et une prise "à l'essai" sur un we par exemple ?

Il ne s'agit pas que de Duff... Mais de Duff et de ce petit chien qui a lui même son histoire.
Je ne peux pas vous assurer que ça collera, mais personnellement, je tenterai le coup !

... Et pour pouvoir aider Duff, il faut effectivement que vous aussi, vous soyez à l'aise avec cette situation.

Toutes mes amitiés
Isabelle www.dog-educ.com

Posez une question
Réagissez à cette question
Pseudo :

Email :

Commentaire :