lebonchat.fr Contact Mentions légales et CGU A propos de nous Liens Plan du site


Santé et soin > Analyses sanguines > Thrombocytopénies à médiation immunitaire chez le chien

Thrombocytopénies à médiation immunitaire chez le chien Destruction des plaquettes


Thrombocytopénies à médiation immunitaire chez le chien


Qu'est ce que la thrombocytopénie à médiation immunitaire?


Lors de thrombocytopénies à médiation immunitaire, le propre système immunitaire de votre animal attaque de façon inappropriée et non contrôlée ses plaquettes.

Les signes cliniques notés sont en lien direct avec une destruction massive, le plus souvent aiguë et rapide des des plaquettes. La fonction principale des plaquettes est d’aider à la formation d’un caillot et arrêter ainsi un saignement. La destruction d’une grande quantité de plaquettes et donc leur diminution (phénomène appelé thrombocytopénie) a pour conséquence des saignements spontanés : saignements ponctiformes sur la peau ou les muqueuses appelés pétéchies, saignements lors de traumatismes, saignements nasaux.

Des hémorragies digestives ou urinaires peuvent occasionnellement survenir. Lors de perte sanguine excessive, une anémie sévère peut survenir (diminution du nombre de globules rouges).

globules rouges et plaquettes

Qui est touché?

Cette maladie touche plus souvent les chiens que les chats. Les Caniches et les bergers anglais seraient prédisposés. Il faut se rappeler que ces maladies peuvent se développer chez le chien de toute race, a n’importe quel âge, mâle ou femelle, stérilisé ou non.


Elle est classifiée en primaire ou secondaire. Lors de maladie primaire, aucune cause sous jacente pouvant expliquer le phénomène immunitaire n’est trouvée après une évaluation clinique et laboratoire complète.
Le traitement doit être poursuivi jusqu’à une stabilisation ou une normalisation du comptage des plaquettes. Cela nécessite des réévaluations fréquentes afin de d’évaluer la réponse a la médication mise en place. Si le système immunitaire a été adéquatement supprimé, la dose de cortisone sera progressivement diminuée (le plus souvent sur une période de plusieurs mois) et la médication potentiellement arrêtée. En général, les praticiens vétérinaires effectuent un contrôle sanguin avant chaque diminution de la dose de cortisone. Si la réponse est insuffisante, d’autres options thérapeutiques peuvent être utilisées, tels que l’Azathioprine, le Cyclophosphmide ou la Cyclosporine avec des effets secondaires plus importants et un coût plus élevé. Lors de maladie très sévère, ces médications pourront être administrées dès le début du traitement.

Chez certains chiens, la destruction des plaquettes peut être extrêmement sévère. Une anémie menaçant la vie de l’animal est alors présente. Une transfusion sanguine sera nécessaire afin de stabiliser le patient le temps que la médication fasse effet et que la moelle osseuse (lieu de formation des globules rouges et des plaquettes) effectue son travail de remplacement des cellules détruites.


Le pronostic est hautement variable et dépend essentiellement de la cause sous jacente, du degré de sévérité, de la réponse au traitement et des complications. Des récidives peuvent survenir des mois à des années après l’épisode initial. Globalement si aucune maladie sévère n’est associée ou mieux si la maladie est primaire, si votre animal répond bien au traitement et qu’aucune complication majeure ne survient, le pronostic est bon.

Lors de maladie secondaire, le système immunitaire va par inadvertance détruire ses propres cellules à cause d’une stimulation par un autre processus pathologique tel qu’un cancer, une infection, un médicament ou vaccin, une toxine. Si une cause sous jacente est présente, il sera primordial d’adresser ce problème parallèlement au phénomène immunitaire.

Le traitement

Le traitement repose sur la suppression du système immunitaire afin d’arrêter la destruction de ces cellules. La médication utilisée le plus communément est une hormone stéroïdienne, la cortisone. Il en existe différents types tels que la Prednisone, la Prednisolone ou la Dexaméthasone. Les effets secondaires liés à la prise de ces médicaments sont une augmentation de la consommation d’eau, des mictions et de l’appétit ainsi qu’un halètement et rarement des désordres digestifs.

Races prédisposées à cette maladie

  • Petit basset griffon Vendéen




Information Auteur
Fiche créée le 2012-01-22 par Dr Vet
Voir la fiche auteur