Ostéodystrophie hypertrophique chez le chien

Ostéodystrophie hypertrophique chez le chien

08 mai 2018
Santé et soin / Boiteries / Ostéodystrophie hypertrophique chez le chien


L’ostéodystrophie hypertrophique est une maladie rare affectant la zone métaphysaire adjacente aux cartilages de croissance chez les chiens jeunes (3-7 mois) de races de grand format. Un traitement symptomatique est mis en place mais les signes s’améliorent spontanément en quelques semaines. Certaines séquelles sont cependant possibles.

Synonymes de ostéodystrophie

Ostéodystrophie métaphysaire
Ostéopathie métaphysaire
Maladie de Barlow
Ostéopathie associée à une déficience en vitamine C
Scorbut
 

Causes de l’ostéodystrophie chez le chien

Les causes sont virales, nutritionnelles, idiopathiques.

L’étiologie exacte est inconnue. Les premières théories étaient centrées sur une déficience en vitamine C car les changements radiographiques ressemblent à ceux des enfants atteints de scorbut. Mais une étude comparant des chiens atteints et des chiens normaux n’a pas révélé de différence majeure entre leurs concentrations plasmatiques en vitamine C. D’autres hypothèses incluent des causes virales. Dans une série de six cas, cinq chiens avaient développé des signes cliniques dans les 10 jours suivant une vaccination avec vaccin à virus vivant. Dans une autre étude, le virus de la maladie de Carré a été isolé dans les ostéocytes de chiens affectés.

Signes cliniques de l'ostéodystrophie : comment reconnaitre la maladie chez le chien ou le chiot?


Les chiots affectés présentent une boiterie importante ainsi que des tuméfactions au niveau des métaphyses distales de l’ulna, du radius, et parfois du tibia. La sévérité peut être très variable. Plus rarement une atteinte mandibulaire, scapulaire ou métacarpale a été décrite mais tout cartilage de croissance peut être atteint.

Durant la phase de guérison, un épaississement osseux apparaît avec un fort remaniement qui peut entraîner des déformations angulaires.

Des signes systémiques sont souvent présents. Ils incluent une hyperthermie, une anorexie, des douleurs et un abattement. Des signes digestifs peuvent être observés avant les signes musculo-squelettiques.

Diagnostic chez le chien

Initialement, sur les radiographies, une fine ligne radiotransparente est observée parallèle aux cartilages de croissance. Cette ligne disparaît ensuite et est remplacée par un tissu de radiodensité augmentée. Une zone d’ossification extrapérisotée peut aussi être observée au niveau métaphysaire. Elle régressera durant la guérison mais les métaphyses peuvent rester plus larges de manière permanente.

En cas de récidive on observe alors une ligne radiotransparente entre le cartilage de croissance et la zone radioopaque correspondant à la lésion initiale.

Prédisposition : quels chiens sont les plus touchés par l'ostéodystrophie

Les races les plus touchées par l'ostéodystrophie

Berger Allemand
Braque de Weimar
Doberman pinscher
Dogue Allemand
Irish Wolfhound
Labrador retriever
Saint Bernard
Setter irlandais

Le sexe le plus touché par l'ostéodystrophie

Les chiens de sexe mâle

L'âge le plus touché par l'ostéodystrophie

Jeune (3-7 mois)

Quel va être le traitement chez le chien?

Un traitement conservateur doit être mis en place avec repos et anti-inflammatoires non stéroïdiens. Il est toujours important de s’assurer que l’alimentation soit équilibrée, même si aucun lien direct n’a pu être établi entre l’alimentation et le développement de la maladie.

Une étude a comparé les résultats d’un traitement antibiotique, corticoïde, ou d’un complément en vitamine C avec un groupe de chiens non traités. Aucun traitement n’a eu une efficacité supérieure au groupe non traité. Les signes cliniques se sont améliorés pour tous les chiens en 7 à 10 jours, mais les changements osseux ont mis plusieurs mois à s’améliorer.

Pronostic de l'ostéodystrophie chez le chien

Le pronostic est habituellement bon pour une amélioration des signes cliniques dans les premières semaines après le diagnostic. Cependant, lorsque les signes sont très sévères, des déformations angulaires peuvent se développer. Des récidives sont également possibles.

Diagnostic différentiel:


Panostéite: les deux maladies sont des maladies touchant les jeunes chiens de races de grand format mais la douleur lors de panostéite est limitée aux diaphyses alors que celle lors d’ostéodystrophie hypertrophique est située aux métaphyses.

  • Osteomyélite
  • Polyarthrite


Image d'Illustration:
1 : Radiographie cranio-caudale du radius et de l’ulna d’un chiot Dogue Allemand de 5 mois mettant en évidence des lésions caractéristiques d’ostéodystrophie hypertrophique
2 : Ostéodystrophie hypertrophique modérée chez un chiot Labrador de 5 mois
3 : Radiographie cranio-caudale du radius et de l’ulna d’un chiot Dogue Allemand de 6 mois mettant en évidence des lésions caractéristiques d’ostéodystrophie hypertrophique


Races prédisposées à cette maladie


Site web recommandé : www.fregis.com


article créé, revu ou corrigé le 2018-05-08
par

Vétérinaire (Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse et d'Alfort) Diplomé

consulter ses articles