Ostéosarcome chez le chien

Ostéosarcome chez le chien

06 juin 2018
Santé et soin / Cancer / Ostéosarcome chez le chien


Même si tous les animaux de tous âges peuvent être atteints, on retrouve en général les ostéosarcomes sur des chiens de grande race ou de race géante et sur des animaux âgés en moyenne de 7 à 8 ans.

Ostéosarcome chez le chien : qu’est ce que c’est ?


Un ostéosarcome est une tumeur osseuse. Elle représente 80% des tumeurs de l’os chez le chien et 70% chez le chat. Le comportement d’un ostéosarcome varie entre ces deux espèces : chez le chat, le taux de métastases (principalement pulmonaires) est de l’ordre de 5 à 10% tandis que chez le chien ce taux est proche des 100%.

Dans de rares cas, on peut trouver des ostéosarcomes en dehors du squelette (principalement sous la peau) mais en règle général c’est dans l’os et plus particulièrement au bout des os longs qu’on les retrouve. Certains sites sont plus fréquents que d’autres et on a ainsi l’habitude de dire « loin du coude, près du genou » pour décrire ces emplacements.

Comment reconnaitre l'ostéosarcome chez un chien?

Les tumeurs osseuses sont très douloureuses. Le principal signe clinique est donc la boiterie dans les premiers temps. Légère au début, la boiterie s’aggrave jusqu’à ce que l’animal ne puisse plus poser sa patte. Parfois, on peut remarquer un gonflement des tissus autour de la tumeur. Dans certain cas, c’est l’occurrence d’une fracture qui révélera lors des radiographies la tumeur osseuse. En effet, l’ostéosarcome rongeant l’os de l’intérieur, celui ci devient plus fragile et peut lors d’un exercice normal se fracturer.
Après que le diagnostic ait été posé, il est important d’aller contrôler la présence de métastases pulmonaires à l’aide de radiographies ou d’un scanner. Le meilleur examen pour rechercher les métastases, mais qui est très peu répandu en médecine vétérinaire, est une scintigraphie.


A gauche, un ostéosarcome de l’humérus (os du bras) et à droite un ostéosarcome du radius (os de l’avant bras). Sur les deux radiographies on peut voir comment la tumeur ronge l’os à l’intérieur.

Traitement de l'ostéosarcome chez le chien

Quel que soit le traitement décidé, le plus important dans un premier temps est la gestion de la douleur. De nombreux médicaments antidouleurs existent et pourront être prescrits par votre vétérinaire.
Brièvement, chez le chat, dans la mesure où le taux de métastases est très faible, si les radiographies préopératoires ne montrent pas de métastases, l’animal peut être guéri si la tumeur est enlevée complètement. Le seul moyen de réaliser ceci est l’amputation de la patte concernée.
Chez le chien, il faut considérer que tous les ostéosarcomes ont déjà métastasé au moment du diagnostic même si les radiographies ou scanner ne montrent rien. Les différents traitements possibles sont l’amputation, la radiothérapie, la chimiothérapie. Grossièrement, si on ne fait rien, la moyenne de survie est de 2 mois ; si on ampute l’animal sans autres traitements, la moyenne de survie est de 5 mois et si l’amputation est suivie d’un traitement chimiothérapique la moyenne est de un an. La chimiothérapie peut maintenant être combinée à la radiothérapie. L’amputation n’est pas la seule solution et il existe une chirurgie afin de conserver le membre dans certains cas. Cette chirurgie est lourde et les complications peuvent nécessiter de nouvelles interventions; elle doit être réalisée par des spécialistes en chirurgie. De plus l’animal doit être mis au repos plusieurs mois après l’intervention avec cette option. L’amputation, bien que traumatique pour le propriétaire, est très bien tolérée par l’animal. Non seulement l’animal n’a pas le souvenir après l’intervention d’avoir jamais eu 4 pattes mais en plus dans le cas des ostéosarcomes l’animal ne se servait pas ou très peu de sa patte à cause de la douleur qui le gênait donc plus qu’autre chose.
Les différentes traitements possibles et leurs combinaisons sont à discuter avec le vétérinaire afin qu’il puisse guider le propriétaire dans le traitement le plus adapté à l’animal qui dépend de beaucoup de facteurs : il n’y a pas de recette dans ce cas et chaque cas est unique et doit être traité comme tel.

Enregistrer

Races prédisposées à cette maladie


article créé, revu ou corrigé le 2018-06-06
par

Vétérinaire (Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse) Diplomate du Collège

consulter ses articles