lebonchat.fr Contact Mentions légales et CGU A propos de nous Liens Plan du site


Santé et soin > Cancer > Chimiothérapie chez le chien

Chimiothérapie chez le chien


Chimiothérapie chez le chien

Votre animal a une tumeur et le vétérinaire vous propose une chimiothérapie pour le traitement : qu’est ce que cela signifie ? photo : Jochen Frey (CC BY-ND 2.0)


Qu’est ce que c’est que la chimiothérapie chez le chien?


Littéralement, chimiothérapie se compose des racines « chimio » : chimie et « thérapie » : traitement. C’est donc un traitement par la chimie ou autrement dit un traitement médicamenteux. Même si ce terme a donc un sens large, il est réservé au vocabulaire oncologique, c'est à dire, concernant les tumeurs. C’est un traitement dit « systémique » (càd qu’il se répand partout dans l’organisme) contrairement à la radiothérapie qui traite une tumeur localement.

On l’utilise donc lorsque la tumeur présente déjà des métastases ou lorsque on ne peut pas enlever la tumeur principale complètement par chirurgie. Une chimiothérapie peut être envisagée seule ou, avant ou après une chirurgie en fonction du type de tumeur. De même elle peut aussi être associée à de la radiothérapie dans certains cas.

Comment ça marche?


Les antitumoraux vont agir directement dans le noyau des cellules en les empêchant de se reproduire : certains se fixent à l’ADN, d’autres inhibent des enzymes indispensable à la division, d’autres forment dans la cellule des particules toxiques qui la détruise.

Ces molécules agissent aussi bien sur les cellules tumorales que sur les cellules saines de l’organisme : c’est pour ça qu’il existe des effets secondaires avec ce type de traitement (Cf ci dessous). La base de la chimiothérapie est fondée sur le fait que les cellules tumorales sont des cellules qui se divisent rapidement et seront donc plus sensibles aux médicaments que les cellules de l’organisme qui ont elles le temps de se réparer.

La chimiothérapie se fait en général sous la forme d’un protocole associant plusieurs médicaments afin que leurs effets se potentialise tout en donnant les doses les plus faibles possibles en diminuant ainsi les effets secondaires propres à chaque médicament. Ces médicaments peuvent être des comprimés à donner à la maison, des injections à réaliser en intraveineuse rapidement ou des injections à faire sur plusieurs heures à l’aide d’une perfusion. Il existe plusieurs protocoles pour chaque tumeur. C’est donc au vétérinaire dont c’est la spécialité de déterminer le meilleur protocole pour votre animal. La manipulation d’agents chimiothérapiques se fait sous des conditions très strictes et c’est pour cela qu’elle ne peut se faire que dans certains centres vétérinaires.

Concrètement, après avoir déterminé le traitement dont a besoin l’animal, l’oncologue vous remettra un planning détaillant la date d’administration de chaque traitement. Ceux à donner à la maison vous seront prescrits (attention certains comprimés peuvent nécessiter l’utilisation de gant pour être donnés à votre animal) et des rendez vous seront pris pour les injections (le plus communément toutes les 3 semaines). Avant chaque injection, une prise de sang doit être réalisée pour tester les globules blancs (Cf « effets secondaires) et d’autres facteurs en fonction des médicaments utilisés. Beaucoup de protocoles nécessitent entre 4 et 6 injections toutes les 3 semaines et il faut donc compter entre 3 et 5 mois de traitement.


Effets secondaires pour le chien?


La chimiothérapie en vétérinaire souffre malheureusement de l’image négative qu’on lui associe en humaine. Il y a cependant une différence majeure entre l’homme et l’animal liée notamment à la différence d’espérance de vie entre ces deux espèces. Chez l’homme, on essaie souvent de guérir le patient grâce à la chimiothérapie, chez l’animal on essaie seulement de prolonger l’existence.

On emploie donc des doses en médecine vétérinaire bien inférieures à celle de la médecine humaine et par conséquent il y a donc aussi bien moins de complications. En effet, le but de la chimiothérapie chez l’animal est de prolonger l’existence tout en maintenant une qualité de vie acceptable pendant le traitement. Les principales complications possibles communes à tous les agents de chimiothérapie sont la nausée, les vomissement, la diarrhée et une diminution des globules blancs dans le sang.

Certains animaux ne manifestent aucun effet secondaire, d’autres peuvent en avoir un ou plusieurs parmi ceux suscités.
 Lorsque l’on sait le chien sujet aux problèmes digestifs après le traitement, on peut commencer un traitement symptomatiques quelques jours avant l’administration du traitement et continuer 2 ou 3 jours après.

La diminution des globules blancs explique pourquoi il est nécessaire de réaliser une prise de sang avant chaque traitement : si les globules blancs sont trop bas, il faudra reporter la date du traitement jusqu’à ce qu’ils remontent à un niveau acceptable. Il existe aussi des complications spécifiques à certains agents comme des cystites hémorragiques, de la toxicité pour les reins ou le foie, des constipations… Il est extrêmement rare qu’un animal perde ses poils lors d’une chimiothérapie.

Précaution à prendre


La plupart des produits de chimiothérapie sont à manipuler avec précaution et le contact ou l’inhalation de ces molécules doit être limité au maximum. Les centres habilités à prodiguer une chimiothérapie sont donc équipés avec un matériel spécifique : salle dédiée à la chimiothérapie, hotte sous laquelle manipuler les médicaments, système d’injection sans aiguille, lunettes de protection,…..

A la maison, pendant les 48h suivant une injection, il est important d’éviter tout contact avec les urines ou les selles de l’animal traité. Si c’est le cas (animal faisant ses besoins à l’intérieur), des gants doivent être utilisés pour nettoyer et les déchets emballés dans un double sac poubelle. Ceci étant dit, le principal risque est pour le vétérinaire réalisant des chimiothérapies au quotidien, le risque encouru par le propriétaire d’un animal traité une fois dans sa vie est virtuellement inexistant.

Cependant, pour des raisons de sécurité, on évitera de réaliser la chimiothérapie d’un animal appartenant à une femme enceinte ou parent de jeunes enfants qui seraient susceptibles de manipuler l’animal pendant ces 48 heures.


Articles liés
Cancer de la vessie chez le chien
Cancer de la vessie chez le chien
Votre chien a des difficultés pour uriner et a été diagnostiqué avec un...
Cancer des testicules chez le chien
Cancer des testicules chez le chien
Le cancer du testicule est peu fréquent chez le chien. Les tumeurs...
Chimiothérapie chez le chien : quelques précautions à prendre
Chimiothérapie chez le chien : quelques précautions à prendre
L’administration de ce type de produit génère des risques pour votre animal,...
Scanner chez le chien
Scanner chez le chien
Qu'est ce que le scanner chez le chien? Le scanner ou tomodensitométrie...




Information Auteur
Fiche créée le 2012-04-05 par Docteur Sébastien Etchepareborde
Voir la fiche auteur
Nos vétérinaires ont répondu à des questions sur Chimiothérapie chez le chien
Chimiothérapie chien
Ma question est : quel est le type de traitement à envisager pour ce type de cancer ? Sachant que...