Myélographie chez le chien

Myélographie chez le chien

16 avril 2018
Santé et soin / Les examens d'imagerie / Myélographie chez le chien


Comment se passe une myélographie chez un chien?

Qu'est ce que la myélographie?


La myélographie est un examen radiographique de la moelle épinière après injection d’un produit de contraste dans un espace autour de la moelle (sous-arachnoïdien). Le produit de contraste dessine alors le contour de la moelle, le rendant visible et permettant l’évaluation des distorsions du contour médullaire. Elle permet donc de connaître la localisation d’une lésion et d’avoir une idée de la nature d’une compression médullaire.

Cette technique reste simple, peu coûteuse, et plus facilement accessible que d’autres techniques d’imagerie avancée. Cependant elle reste plus invasive que le scanner ou la résonance magnétique (IRM) et également moins sensible.

Comment se passe une myélographie chez le chien?


La myélographie est un examen radiographique de la moelle épinière réalisée sous anesthésie générale après injection d’un produit de contraste par une aiguille dans un espace accolé à la moelle épinière. Le liquide cérébro-spinal est souvent prélevé pour permettre d’éventuelles analyses. Le produit de contraste est injecté par voie haute (proche du crane) ou par voie basse (proche de la queue) selon la région d’intérêt et la préférence de l’opérateur. Le produit de contraste dessine alors le contour de la moelle sur les radiographies prises permettant l’évaluation des distorsions du contour médullaire.

Quels sont les risques d'une myélographie chez le chien?


Deux risques sérieux sont possibles, mais très peu fréquent. Lors de ponction par voie haute (injection du produit de contraste proche du crane), une ponction de la moelle épinière peut entraîner une paralysie ou un arrêt respiratoire.  Des crises convulsives peuvent se développer en période post-anesthésique dans environ 3 - 14% des cas. Elles se produisent le plus souvent au moment du réveil mais peuvent avoir lieu dans les 12 heures suivant la myélographie. Ces convulsions répondent le plus souvent à un traitement symptomatique.
Enfin, l'examen se passe sous anesthésie générale donc il y a toujours les risques classiques associés avec l'anesthésie.


article créé, revu ou corrigé le 2018-04-16
par

Article rédigé, corrigé et relu par un collectif de vétérinaires

consulter ses articles