Cheyletiellose : maladie de la peau du chien due à des Cheyletiella

Cheyletiellose : maladie de la peau du chien due à des Cheyletiella

02 mai 2018
Santé et soin / Maladies de la peau et des oreilles / Cheyletiellose : maladie de la peau du chien due à des Cheyletiella


La cheylétiellose est une maladie de la peau du chien liée à un acarien qui est très contagieuse. Elle peut toucher les chiens, les chats, les lapins. Cette maladie de la peau entraîne des démangeaisons très importantes. Elle est due à un parasite qui touche le chien : un acarien du genre Cheyletiella.

Quelles sont les caractéristiques de la cheyletiellose du chien ?


Elle touche plus souvent le jeune et est plus fréquente dans les élevages. C’est une maladie de la peau prurigineuse : les démangeaisons sont importantes, le chien se gratte énormément.
On voit souvent aussi des squames, généralement au niveau du dos et de la croupe. Elle se traduit aussi par l'apparition de papules prurigineuses, le plus souvent sur les membres ou le thorax, qui disparaissent lorsque l'animal est traité.

Les cheylétielles : quels sont ces acariens nommés Cheyletiella ?

Les Cheylétielles sont des acariens. Les cheylétielles sont peu spécifiques touchant chiens, chats et lapins… mais l'infestation humaine n'est pas rare.

Les trois espèces rencontrées sont Cheyletiella yasguri chez le chien, Cheyletiella blackei chez le chat, et Cheyletiella parasitivorax chez le lapin.

Ces acariens sont détritivores ou prédateurs : ils se nourrissent des débris cutanés et peuvent, avec leurs crochets, mordre l'épiderme.
Les femelles pondent des œufs fixés sur les poils. Ils éclosent, libérant une larve qui évoluera en plusieurs étapes avant de devenir un adulte en 2 semaines environ. Ces acariens peuvent survivre plusieurs semaines dans le milieu extérieur.

Symptômes

La cheylétiellose touche les jeunes mais peut aussi atteindre les adultes. Les acariens entraînent une irritation cutanée qui se traduit par l'apparition d'un prurit (démangeaison) d'intensité variable, et par de nombreuses squames dans le pelage.  Les squames peuvent être très abondantes.

Diagnostic de la cheyletiellose chez le chien

Les parasites se trouvent en surface de la peau. Le vétérinaire devra réaliser un « scotch test » pour découvrir des parasites au microscope, ce qui confirmera le diagnostic.
Traitement de la cheylettiellose du chien

Le traitement nécessite l'application d'un acaricide, en général à raison d'un traitement par semaine pendant 3 semaines. La majorité des acaricides sont actifs sur les Cheyletiella: organophosporés, pyréthrinoïdes, et fipronil.
Le traitement des parasitoses externes peut comprendre des produits à saupoudrer sur le corps, des bains médicamenteux, des colliers antiparasitaires qui libèrent des substances durant un certain temps, des gouttes ou des crèmes. En règle générale, un produit antiparasitaire a un spectre d’action large.
Il faut toujours s’entourer de précautions, et bien suivre les indications données par le vétérinaire.

Prévention de la cheylettiellose du chien

La prévention passe par le traitement insecticide-acaricide de tout nouvel animal introduit dans un effectif. Lors d'apparition de cheylétiellose au sein d'un effectif, un vide sanitaire avec désinfection des locaux et un traitement de tous les animaux sont nécessaires. Les adultes deviennent fréquemment des porteurs sains ou des animaux à symptomatologie peu marquée.


article créé, revu ou corrigé le 2018-05-02
par

Article rédigé, corrigé et relu par un collectif de vétérinaires

consulter ses articles