Pyomètre ou métrite chez la chienne

Pyomètre ou métrite chez la chienne Pertes vulvaires de la chienne

05 juillet 2018
Santé et soin / Reproduction et Maladies génitales / Pyomètre ou métrite chez la chienne


Le Pyomètre ou métrite est une affection grave que l'on rencontre souvent chez les chiennes de plus de 6 ans qui sont non sérilisées. Votre chienne a des pertes vulvaires? Cet article vous en dit plus

Qu'est ce que le Pyomètre chez la chienne?

Cette maladie de l'utérus est causée par les hormones sexuelles et se produit dans les 2 mois suivant les chaleurs. La surproduction de sécrétions par les glandes de la paroi de l'utérus aboutit à une dilatation de celui-ci et souvent à une infection.
Cette maladie se rencontre le plus souvent chez les chiennes âgées de plus de 6 ans non stérilisées, mais l'utilisation abusive de traitements hormonaux peut la provoquer à tout âge.

Il s'agit d'une affection grave, à traiter rapidement.

Les 2 formes principales de pyomètres


- le pyomètre fermé : les sécrétions s'accumulent dans l'utérus. Aucune perte vulvaire n'est décelable. On note en revanche une distension abdominale. Les autres symptômes sont assez évidents : abattement prononcé, vomissements, parfois coma.

- le pyomètre ouvert : Il entraîne des écoulements, avec parfois des pertes sanguines. Les autres symptômes sont moins évidents avant les stades avancés: abattement, manque d'appétit, vomissements.

Comment traiter le pyomètre?

Le traitement le plus adapté consiste en une intervention chirurgicale pour stériliser la chienne (ovario-hystérectomie).

Il existe un traitement médical, réservé aux chiennes dont l'état général ne supporterait pas une intervention chirurgicale, mais il est moins efficace, avec des risques importants de récidive.

Comment prévenir le pyomètre?

Le meilleur moyen de prévenir le pyomètre est la stérilisation.
Une ovariectomie ou une ovariohystérectomie (les deux méthodes de stérilisation) permettent de prévenir le développement d'un pyomètre.

Races prédisposées à cette maladie


article créé, revu ou corrigé le 2018-07-05
par

Article rédigé, corrigé et relu par un collectif de vétérinaires

consulter ses articles