Eleutherococcus senticosus, phytothérapie du chien et des animaux domestiques Eleuthérocoque

15 juin 2018
Santé et soin / Phytothérapie et homéopathie / Eleutherococcus senticosus, phytothérapie du chien et des animaux domestiques


Eleutherococcus senticosus, phytothérapie du chien et des animaux domestiques

 l’Eleuthérocoque  (eleutherococcus senticosus)

Cet arbuste épineux est très abondant dans l’Est de la Sibérie.
La médecine chinoise fait mention au l’IIIe siècle avant J.C de ses vertus curatives
L’éleuthérocoque est une plante « yang ». Cela signifie qu’elle stimule la vitalité, la force, l’énergie, la résistance. …L’avantage est que cette plante n’est ni excitante et ni énervante contrairement au Ginseng
On récolte principalement à l’automne ses racines (rhizome), qui constituent la partie active.

Ses principes actifs sont des polyphénols et des saponosides triterpéniques

Ses propriétés

-adaptogène, elle renforce la résistance à la fatigue dans le sport, notamment en retardant l’accumulation d’acide lactique dans les muscles
-antistress
-améliore la mémoire et la capacité d’apprentissage
-Immunostimulantes : Une étude a été réalisée, en double aveugle sur 36 volontaires humains permit de démontrer que les personnes ayant absorbé durant 4 semaines un extrait alcoolique d’Eleuthérocoque avaient une augmentation comprise de 30 % à 85 %des lymphocytes T et B.
-protégerait l’organisme contre les produits chimiques et rayons radioactifs.

Cette plante a été utilisée après les accidents nucléaires de Tchernobyl et Fukushima.

Ses indications chez l’animal de compagnie

Essentiellement chez les canidés.
- Comme moyen d’améliorer les performances sportives lors de concours canins (Agility)
- Comme plante gériatrique, en association avec le Panax ginseng, pour améliorer les capacités physiques et mentales des vieux chiens. (Propriétés adaptogènes).
- Comme stimulant de la production de globules blancs après des traitements de chimiothérapie.
Elle pourra alors être associée avec l’ortie (Urtica dioïca) qui aidera à la constitution des globules rouges
- Comme antidote de la radiothérapie

Différentes présentations sont commercialisées. La présentation en poudre me parait la plus adaptée à la médecine vétérinaire.

La posologie moyenne chez le chien est de 20 mg /kg par jour.
En raison de la présence de polyphénols, cette plante est à utiliser avec précaution chez le chat.

Site de l’auteur : arnaudveto.blogspot.com

Dr Serge Arnaud, vétérinaire.


article créé, revu ou corrigé le 2018-06-15
par

Originaire de St Etienne, Serge Arnaud a fait ses études à l' École

consulter ses articles