Phytothérapie chez le chien et les animaux domestiques Les troubles immunitaires et la phytothérapie

25 juin 2018
Santé et soin / Phytothérapie et homéopathie / Phytothérapie chez le chien et les animaux domestiques


Phytothérapie chez le chien et les animaux domestiques

Depuis la nuit des temps, humains et animaux ont recouru aux plantes pour soigner leurs maux. Les indiens d’Amazonie et les aborigènes d’Australie continuent à se soigner ainsi. Par un instinct de survie, ils se servent, sans le savoir, de plantes « immunisantes «, comme le Pao peirera. Près de la moitié des médicaments que nous utilisons actuellement ont une composition d’origine végétale et un quart renferme des extraits de plantes.. Le Dr Vétérinaire Serge Arnaud nous en dit plus!

Qu'est ce que l’immunité ?

L’immunité, c’est la capacité qu’a le corps de se défendre contre des menaces extérieures pour assurer son bon fonctionnement et parfois sa survie.
Grâce à l’immunité, l’organisme peut faire la distinction entre le soi et le non soi….

Ces menaces peuvent être de plusieurs ordres :

- des microbes (bactéries, virus, parasites…)
- des corps étrangers
- des cellules de l’organisme devenues anormales voire cancéreuses.
Ce système immunitaire peut être l’objet d’anomalies de fonctionnement :
- Il peut travailler de façon insuffisante : hypo fonctionner (maladies chroniques, cancers, sénescence…).
- il peut travailler de façon trop intense : hyper fonctionner au point d’attaquer à l’organisme lui-même (maladies auto-immunes…).
- il peut présenter ces 2 anomalies en même temps : il s’agit de la dysimmunité. .Il faudra alors stimuler ou freiner un ou plusieurs composants actifs de l’immunité.

La phytothérapie peut contribuer à soigner les troubles de l’immunité soit en prescription unitaire ou en association avec des traitements allopathiques.
Comme chez l’homme, les troubles de l’immunité chez nos compagnons sont nombreux !


L'Hypo-immunité

Les maladies affaiblissant le système immunitaires de nos animaux de compagnie

- les affections virales (Felv, Fiv, typhus …chez le chat, maladie de Carré… chez le chien,
- les maladies graves et ou chroniques, comme les affections cardio-vasculaires, rénales …., le diabète
-les maladies iatrogènes : abus des corticoïdes, des diurétiques chimiques…
-les traitements lourds comme ceux de chimiothérapie anticancéreuses qui détruisent non seulement les cellules malignes mais aussi les cellules saines et notamment celles à l’origine de l’immunité (leucocytes, lymphocytes, phagocytes…).
Le capital génétique, hérité à la naissance, le mode de vie : sédentarité, l’âge, l’alimentation… sont aussi des facteurs à prendre en considération.
Les plantes stimulantes de l’immunité sont nombreuses.

Voici les plantes les plus courantes utilisées en médecine vétérinaire:


- Les Echinacées (Echinacea angustifolia, purpurea, et pallida)
- l’Eleuthérocoque (Eleutherococcus senticosus)
- La griffe du chat (Uncaria tomentosa)

Hyperimmunité et dysimmunité :

Il arrive parfois un dérèglement du système immunitaire : l’organisme ne se reconnait plus et produit des anticorps contre ses propres cellules.
Ces maladies sont regroupées dans le vaste chapitre des maladies auto-immunes;
Leur expression est variée. Elle peut -être :
- cutanée : pemphigus foliacé, vulgaire et bulleuse, lupus systémique, discoïde…,
- articulaire : polyarthrites rhumatoïdes…
- sanguine : anémies à médiation auto-immune (AHAI)

Il arrive aussi que l’organisme réagisse de façon exagérée à de petits allergènes et libère massivement des substances pro inflammatoires (histamine…)
Leur expression est selon la porte de sortie :
-cutanée : dermatite atopique, notamment chez le chien
-respiratoire : l’asthme principalement chez le chat.
-intestinale : la maladie inflammatoire de l’intestin (MICI).
Les traitements visent à moduler ou supprimer cette formation d’anticorps, à l’origine de la réponse inflammatoire de l’organisme.
Les plantes immuno-modulatrices sont aussi nombreuses et peuvent soit remplacer les traitements allopathiques ou être associés à ces traitements pour en diminuer les posologies.
Cette possibilité est d’autant plus intéressantes que très souvent, les maladies en cause sont chroniques et nécessitent un traitement à vie…

Les plantes les plus courantes utilisées en médecine vétérinaire:


- Le gui  (Viscum album)
- Pao pereira  (Pau pereira)
- Le Curcuma (Curcuma longa L)
- Le Cassis (Ribles nigrum)

Conclusion 

Près de la moitié des médicaments que nous utilisons actuellement ont une composition d’origine végétale et un quart renferme des extraits de plantes.
Depuis le début du XX ème siècle, grâce aux travaux des chimistes et pharmaciens, on put isoler les principes actifs et extraire les molécules actives : la morphine de l’Opium, l’atropine de la Belladone…
Il s’en est suivi la synthèse des produits actifs des plantes.
Il arrive parfois que la totalité de la plante est plus active que la molécule chimique extraite à des fins thérapeutiques…C’est le « totum synergique » de la plante contre la chimie….
Actuellement, la recherche de nouveaux médicaments se fait à partir de l’étude de plantes indigènes, encore utilisées comme moyen unique de soins par des peuplades dites « primitives ».
Nous avons certainement beaucoup à apprendre de ces contemporains, qui connaissent mieux l’art de soigner par les plantes que nous, pauvres scientifiques….

Bibliographie :

-120 plantes médicinales de M.Rombi (vétérinaire) et D.Robert (docteur es sciences en chimie) (Edition Alpen).
-Guide de Phytothérapie du Dr J.Grünwald et C.Jänicke (Edition Marabout)
-La Phytothérapie. La santé par les plantes. (Le Vidal).
-Les plantes médicinales et leurs propriétés. Manuel d’herboristerie (Delachaux et Niestlé).
-Rajeunir nos tissus avec les bourgeons des Drs M.Tetau et D.Scimena (Editeur G.Tredaniel).
-Votre santé par les plantes des Drs D.Scimena et M.Tetau 5Editeur Alpen).
-La médecine douce des animaux du Dr G.Lippert, vétérinaire (collection Résurgence).
-Le Biopattes n° 12 : article du Dr R.Blostin, vétérinaire : « Actualités sur Viscum album fermenté »
-La Revue de Phytothérapie Européenne n° 57 : « La peau du chien en été » de P.May, vétérinaire.
-Quelques publications récentes de l’auteur :
-La Phytothérapie Européenne n°48: « Phytothérapie en médecine vétérinaire des animaux de compagnie »
- - La Dépêche Vétérinaire n° 1035 : « Dermatite atopique, il faut soigner le terrain »
n° 1045 : « Réflexions personnelles sur l’arthrose, le vieillissement, le silicium et les plantes traitant le terrain ».
n°1058 :« La litho thérapie déchélatrice : une thérapeutique originale ».

Quelques adresses :

Laboratoire Weleda 68330 Huningue (France) : www.weleda.fr
Produits Beljanski - Natural Source International, Ltd.: www.natural-source.com/francais/home.php

Site de l’auteur : arnaudveto.blogspot.com

Dr Serge Arnaud, vétérinaire.


article créé, revu ou corrigé le 2018-06-25
par

Originaire de St Etienne, Serge Arnaud a fait ses études à l' École

consulter ses articles