lebonchat.fr Contact Mentions légales et CGU A propos de nous Liens Plan du site


Santé et soin > Problèmes hormonaux > Diabète chez le chien

Diabète chez le chien Diabète sucré


Diabète chez le chien


Qu’est-ce que le diabète chez le chien ?


Comme nous, les chiens peuvent souffrir de diabète.  Leur taux de sucre (glucose) dans le sang est trop élevé.  C’est la conséquence d’une insuffisance de production de l’insuline par le pancréas, ou bien d’une diminution de sensibilité des cellules qui doivent normalement répondre au message de l’insuline en stockant le glucose.  Le glucose qui n’est pas stocké circule alors dans le sang en quantité trop importante.  Une partie de ce glucose passe par le rein pour être éliminé dans l’urine, attirant avec lui de l’eau et des électrolytes.  Au bout d’un moment, le diabète va se compliquer, le chien va alors souffrir de vomissements, d’une perte d’appétit, d’amaigrissement, de faiblesse : il s’intoxique avec les produits de dégradation des graisses (mobilisées à la place du glucose inutilisable) et la perte d’eau et d’électrolytes par le rein déséquilibre tout l’organisme.  Le stade de l’acido-cétose est critique pour le chien !  Des soins intensifs peuvent le sauver mais mieux vaut une détection plus précoce du diabète pour éviter cette conséquence grave.  Le diabète sucré peut aussi mener à la cataracte : le cristallin blanchit jusqu’à devenir parfois complètement opaque et provoquer la cécité.

Comment l’identifier à temps ?

Le premier signe d’appel est souvent la polyurie/polydipsie, c’est-à-dire que votre chien va uriner beaucoup plus, de l’urine plus claire, et que pour compenser il va augmenter sa prise de boisson.  Son appétit peut aussi subitement augmenter.  Ces signes vous indiquent de consulter un vétérinaire, qui vérifiera notamment le taux de glucose et fera un bilan sanguin pour le confirmer et exclure les autres problèmes possibles.

Comment traiter le diabète chez le chien?

Comme souvent chez l’homme, le traitement d’un diabète chez le chien passe par l’administration d’insuline.  Il demande une implication de votre part : le rythme de vie de votre chien et le vôtre doit parfois être adapté.
Les piqures à faire sont très peu douloureuses, les quantités à injecter sont minimes et la très grande majorité des chiens les tolère très facilement.  Cela ne doit pas trop vous inquiéter.  Il faut diviser les repas en deux rations quotidiennes données juste avant l’insuline, à douze heures d’intervalle.  Si le chien souffre de surpoids, il sera très important de réussir à le faire maigrir avec un aliment adapté et éventuellement davantage d’exercice.  S’il s’agit d’une femelle et qu’elle n’est pas stérilisée, une opération devra être programmée aussitôt que possible.

Comment cela se passe-t-il ensuite ?

Au départ, pour déterminer la bonne dose d’insuline, il faudra un suivi assez rapproché.  Vous pouvez constater une évolution des symptômes après déjà une semaine.  Ensuite une prise de sang devra être faite chez votre vétérinaire (en général trois semaines après le début du traitement).  En fonction des résultats, la dose sera ajustée ou non.  Parfois, si la stabilisation est difficile, le vétérinaire décidera de garder votre chien une journée pour lui faire une courbe de glycémie, c’est-à-dire vérifier son taux de glucose dans le sang régulièrement au fil de la journée pour évaluer précisément sa réaction à l’insuline.  Une fois le chien stabilisé, un contrôle au minimum tous les six mois est recommandé, si vous ne constatez toujours aucun signe clinique durant cette période. 



Que dois-je surveiller ?

Si votre chien recommence à présenter des symptômes comme une prise d’eau augmentée ou des urines abondantes, il est indispensable de consulter à nouveau.
Si dans les quelques heures qui suivent l’administration d’insuline, votre chien est faible, tremble, semble ne plus savoir où il est, ou fait une crise spastique, il est possible qu’il souffre d’hypoglycémie.  Contactez immédiatement votre vétérinaire.  Il faudra une fois la crise résolue réévaluer à la baisse la dose d’insuline. 

En conclusion

Si ce diagnostic et le traitement indispensable qui en découle peuvent vous impressionner dans un premier temps, il faut savoir qu’un chien dont on a stabilisé le diabète peut vivre plusieurs années en pleine forme tant qu’il n’a pas d’autre souci.  Cela vaut donc vraiment la peine de mettre en place cette routine au départ astreignante, mais qui devient vite automatique comme d’autres gestes de la vie quotidienne, et vous permettra à vous et votre chien de couler encore des jours heureux ensemble…



Races prédisposées à cette maladie


Articles liés
Traiter le diabète du chien: le rôle de l’aliment
Traiter le diabète du chien: le rôle de l’aliment
Votre chien est diabétique? Cet article devrait vous aider à mieux comprendre...




Information Auteur
Fiche créée le 2012-03-26 par Docteur Natacha Lebrun
Voir la fiche auteur
Nos vétérinaires ont répondu à des questions sur Diabète chez le chien
chien agé : flatulences
mon chien n’arrête pas de péter pourtant j'ai changé ses croquettes et je lui ai pris proplan. De...