Pratiquer une activité avec son chien

25 août 2014
Actus & loisirs / Vie quotidienne / Pratiquer une activité avec son chien


Pratiquer une activité avec son chien

Le chien est un animal social. Il a besoin de contact avec d’autres chiens mais aussi avec son celui ou celle qu’il côtoye tous les jours, vous. Photo : Ron Armstrong from Helena, USA (HMKC Spring 2007 Agility Trial) , Wikimedia Commons

Pourquoi pratiquer une activité avec son chien ?

La pratique d’une activité avec votre chien est source d’équilibre dans la relation qui vous unit l’un à l’autre. Cela permet d’apprendre à communiquer, à s’écouter et à se faire comprendre.
C’est un moyen ludique de renforcer les liens entre vous et votre chien.
Autre raison de pratiquer une activité et la lutte contre l’ennui et contre l’obésité.
Une activité physique permet au chien de se dépenser et ainsi de rester en forme.

Quelle activité choisir ?

Il existe de nombreuses activités que l’on peut pratiquer avec son chien.


Le Jeu

La toute première, la plus simple et que vous pratiquer sans peut être vous en apercevoir est le jeu. Pour cela, pas besoin de matériel très complexe, ni d’espace spécifique. Choisissez le jeu que votre chien préfère. Pour cela tester plusieurs choses : une balle, un jouet sonore, un jouet en corde, en peluche ou encore un jouet rebondissant.
Pour le choix du jouet, il faut en choisir un assez gros afin d’éviter qu’il soit avalé par votre compagnon. Il doit aussi être suffisamment résistant pour ne pas être déchiqueté par les dents de votre chien ce qui pourrait être dangereux s’il ingère des morceaux.  

Les sports canins

Il existe aussi des activités plus sportives que vous pouvez pratiquer avec votre chien, ou bien seul ou bien au sein d’un club. Par exemple :

L’agility : il s’agit d’une course d’obstacles variés (obstacles à sauter, slalom, passage dans un tunnel …) que le chien effectue en étant guidé par la voix et les gestes de son maitre qui court à ses côtés. La hauteur et la difficulté des obstacles dépendent du format de votre chien. En effet, contrairement à ce que l’on pourrait penser cette discipline n’est pas réservée aux grands chiens.

Le canicross : il s’agit d’effectuer une course à pied tout en étant relié par à votre chien par une laisse. Le chien doit courir devant vous. Cette discipline s’adresse à des binômes maitre-chien en bonne condition physique. Autre critère à respecter la foulée du chien, doit correspondre à la vôtre ! Ainsi c’est une pratique réservée aux grands chiens. Sans pour autant pratiquer cette activité de façon rigoureuse, votre chien sera heureux de vous accompagner dans votre footing quotidien.

Le cani-VTT : votre chien est relié à votre vélo, le plus souvent un VTT avec une laisse particulière. Tout comme le canicross, cela s’adresse aux propriétaires de grands chiens endurants capables de vous suivre !

Le frisbee dog : comme son nom l’indique, il s’agit de lancer le frisbee que votre chien doit rattraper au vol. Cette activité très ludique et physique requiert une bonne condition de votre chien et un frisbee adapté à sa mâchoire.

L’obéissance et ses dérivés : il existe des compétitions d’obéissance dans lesquels le chien doit effectuer des commandes demandées par le maitre sans que celui-ci n’ait le droit de toucher son chien. Le chien doit exécuter les actions (se coucher, avancer, arrêter …) selon les indications vocales et gestuelles de son maitre. Cette discipline existe aussi en musique on parle alors d’obé-rythmée (ou dog dancing en anglais). Plus simplement, pourquoi ne pas apprendre des tours amusants à votre chien ? Cela peut par exemple être, faire le beau, donner la patte, se rouler sur le dos …

Les précautions à prendre 

Respecter l’âge de votre chien. Un chien en croissance, surtout s’il est de grande race, doit avoir une activité physique limitée. De la même façon, un chien âgé doit avoir une activité physique régulière mais pas intense. Préférez pour votre chien sénior, une longue promenade quotidienne, qu’un footing.

Lors de fortes chaleurs, il n’est pas recommandé de pratiquer une activité physique. Gardez au contraire votre chien au calme et au frais. 

Certaines races sont peu adaptées à la pratique d’une activité physique intense.
Par exemple, les chiens dits brachycéphales, c’est-à-dire ce avec un nez très court comme le Bulldog, le Carlin … présentent souvent des difficultés respiratoires. Pour ces chiens là on déconseillera le footing, et les sports trop exigeants.

De la même façon les chiens de type Basset ou Teckels, ont des membres courts qui amortissent mal les chocs. 

Les chiens de grandes races et de tailles géantes devraient éviter les activités physiques intenses dans les 3 heures suivant le repas, afin de limiter les risques de syndrome de dilatation / torsion de l’estomac.
Utilisez un matériel adapté à votre chien. Laisse, collier, harnais pour le canicross … doivent être adaptés à votre chien. Si vous pratiquer de façon soutenue une activité avec votre chien, il peut aussi être utile d’utiliser une lotion tannante pour les coussinets. Celle-ci les rend plus résistants.

Quel que soit votre chien, et l’activité choisie deux règles sont à respecter :

Soyez patient. Votre chien va découvrir cette nouvelle activité avec vous. N’attendez pas de lui qu’il réussisse tout du 1er coup. Encouragez-le et félicitez-le aussi souvent que nécessaire. Cela doit être un moment de plaisir pour vous comme pour lui !

Soyez à son écoute.
Toute activité doit commencer par un échauffement progressif et se terminer par un retour au calme. Ainsi, avant de partir en vélo, faite une petite marche avec votre chien. Surveillez tout signe de fatigue pour faire une pause voir pour écourter la séance en cas de besoin. N’oubliez pas non plus d’emporter de l’eau et une petite gamelle pliable. Laissez-le tranquillement se reposer après la séance.

Vous avez un doute sur le fait que telle ou telle activité convienne à votre chien ? Qu’elle lui apporte des bénéfices ?


Parlez-en à l’Aide-soignant vétérinaire de votre clinique, il pourra vous conseiller et éventuellement vous recommander une visite préalable avec le Vétérinaire avant la pratique de l’activité choisie.  



Article rédigé par Dr Noémie TOMMASINI, Vétérinaire et directrice ESAV





article par E.S.A.V Ecole Supérieure d'Aide Vétérinaire
L'ESAV - Institut Bonaparte est une école qui forme depuis 1984 le

consulter ses articles