En voiture avec son chien

En voiture avec son chien

24 janvier 2018
Actus & loisirs / Vie quotidienne / En voiture avec son chien


Pour un trajet en voiture, plus ou moins long, pour la sécurité de tous et le bien-être du chien, il est essentiel de ne pas laisser le chien divagué dans le véhicule. Quelques astuces pour que voyage en voiture ne rime pas avec « calvaire » pour le chien et ses maîtres !




>>> Votre devis d'assurance personnalisé gratuit en 2 minutes

En voiture, il ne faut pas laisser son chien divaguer, même sur la banquette arrière. Que ce soit pour un long trajet, lors du départ en vacances par exemple, ou bien plus court, comme lorsqu’il est nécessaire de se rendre chez le vétérinaire.

Un poids multiplié en cas de collision

La sécurité, cela concerne aussi les chien : un coup de frein peut le projeter brusquement en cas de collision ; son poids est alors multiplié. Un chien de 15 kg se transforme en un projectile de 500 kg !

Il existe de nombreux accessoires pour la sécurité des chiens comme des ceintures de sécurité, bien que ce ne soit pas peut-être pas le plus pratique et le plus confortable pour l’animal.

Une grille de séparation ou une caisse de transport

Mieux vaux le faire voyager à l’arrière, séparé par une grille (en tissu, en fer ou en plastique) ou bien dans une caisse de transport. Cette dernière, si le chien y a été habitué, n’est pas ressentie comme une punition. Au contraire, c’est un endroit où il se réfugie avec plaisir et est au calme. La cage de transport doit être de bonne taille pour que le chien puisse se lever, se retourner… à son aise.

Le TCS (Touring Club Suisse), une institution spécialisée notamment en information routière, a procédé à des crash tests afin d’établir quels sont les moyens les plus surs de voyager avec un chien en voiture. Il en est ressorti que c’est la cage de transport métallique qui offre le plus de sécurité aux humains comme à l'animal. Son solide ancrage dans la voiture résiste aux forces de la collision, si bien que l'animal est protégé de manière optimale..

Il existe également des tapis de sol qui se nettoient très bien en cas de « petits incidents ». Une couverture assurera le confort de son compagnon.

Attention aux otites

S’il est tenu sur les genoux d’un passager, il ne faut pas lui permettre de passer la tête par la vitre, car l’air peut occasionner des otites.

Une règle à ne pas oublier : ne pas laisser son chien dans la voiture, les vols sont malheureusement fréquents ; les jours de forte chaleur, le chien risque aussi le coup de chaleur, qui peut être mortel. Il s’agit d’une véritable urgence vétérinaire prise en charge par l’assurance santé animale.

Des pauses qui s’imposent

Avoir toujours de l’eau fraiche pour son compagnon (voire un brumisateur ou une serviette que l’on pourra humidifier pour la placer sur son dos sont autant de sages précautions, notamment lorsqu’il fait chaud.

Lors d’un trajet, des pauses régulières pour ses besoins et pour qu’il puisse se dégourdir les pattes seront nécessaires, en veillant lors de l’ouverture des portes, car certains chiens ont vite fait de sauter et donc de fuguer !

Lutter contre le mal des transports

Enfin, un chien sur six serait concerné par le mal des transports lors de déplacement en voiture (mais aussi en bateau, entre autres). Ce problème connaît une prédominance chez les jeunes chiens.

Il existe maintenant des traitements fiables pour traiter ce problème, disponibles chez le vétérinaire et remboursés par l’assurance santé animale, notamment grâce au forfait prévention de certaines formules d’assurance.